mardi 2 septembre 2014

Résolutions de la rentrée

Je crois bien que tous les étudiants (du moins, à partir du Cégep) font des résolutions au début de l'année, en songeant à ce qu'ils pourraient faire de mieux par rapport à la session / l'année précédente. Pour ma part, mon défi consiste à maintenir ces résolutions. Pour la session d'automne 2014, ma résolution consiste principalement à ne pas virer folle en ayant 5-6 cours (je fais généralement des sessions de 4 cours pour avoir du temps pour travailler sur mes romans et travailler pour mon véritable emploi), continuant Les Sept Péchés de la Bête (j'ai le tiers de la partie 4 de complété, yay) et en gérant un emploi à temps partiel.

Pour atteindre ces objectifs, je vais devoir:
- Lire mes livres (étape 1) d'avance (j'en ai à peine une quinzaine à lire pour la session).
- Pour mes trois cours de création, essayer d'écrire mes textes le soir-même après le cours ou bien le lendemain (pour ne pas prendre de retard et me laisser du temps pour compléter mon autre série).
- Ne pas étudier à la dernière minute. 
- Ne pas faire mes travaux à la dernière minute (ça, d'habitude, je n'ai pas trop de problèmes).
- Désactiver Internet pendant mes cours (ou prendre des notes à la main) pour ne pas me faire distraire (quoi que ce matin les gars en torse qui faisaient leur initiation était distrayant également).

Mon but ici n'est pas de devenir une élève modèle, mais bien de conserver un moyenne assez haute afin de pouvoir entrer en Maîtrise en cinéma (comme ça, je vais avoir deux ans de plus pour me fixer sur ce que je veux faire). 

Ce dont je suis heureuse, après ce retour pour ma dernière année de Bacc, c'est qu'après avoir eu quelques profs de création qui me semblaient très structurés dans leur façon d'écrire (plans très détaillés, ce genre de truc), j'ai finalement un prof qui a admis ne pas écrire avec un plan, mais plutôt se laisser guider par ses personnages et l'histoire qu'ils veulent véhiculer. C'est plutôt encourageant! 

Sur ce, bonne rentrée à tous! 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire