jeudi 8 mai 2014

Je suis de retour!

Mettons...
Je m'excuse - ô grand nombre de fans qui suivez mon blog (ou non!) de mon inactivité au cours des dernières semaines. Plusieurs raisons sont en cause (principalement mon éternelle procrastination). J'ai terminé la session d'hiver il y a deux semaines de cela, ce qui veut dire que ma session de printemps a débuté cette semaine. Jusqu'à présent, je n'ai pas reçu tous mes résultats pour mes cours, mais ça ne saura tarder.

J'ai donné une go pour mon projet de fantastique médiéval au courant de la semaine dernière et celle d'avant, j'ai maintenant une trentaine de pages. Pour ce qui est de 7PB, j'ai dû faire un petit peu plus de brainstorming, puisque j'avais recommencé le texte durant le SilQ. Je ne jetterai pas ce que j'ai écrit, car je compte récupérer certaines scènes (du genre de celle où Seth donne une raclée à mon personnage principal!).

Après le salon du livre, j'ai décidé d'écrire quelques scènes inédites de Traqueurs Inc. Ça aussi, ça avance lentement. J'ai quelques idées. Il se peut que deux d'entre elles tournent autour du personnage de Jena Fairchild, ce qui risque d'être assez intéressant. Pour l'instant, j'ai écrit la scène où Francis et Clara vont à leur premier rendez-vous, ainsi qu'une scène entre Mike et Francis, située quelque part dans le tome 3.

D'ailleurs, parlons-en de ce tome 3!
Quelques personnes l'ont lu et m'ont fait part de leurs commentaires (yeah!). Beaucoup ont aimé, certains ont été déçus de certains éléments (dont la mort de certains personnages), je suis toujours en vie (ce qui est bon signe) et plusieurs m'encouragent à avancer 7PB, car ils désirent le lire (cela dit, il faudrait vraiment que je me botte le derrière avec ce projet-là!). Voilà qui est bon signe et encourageant.

J'ai bien hâte d'avoir un petit peu plus de temps à consacrer à mes bébés (idéalement, il faudrait que je prenne sur moi et que j'écrive un plan. Faire ça risquerait de faciliter mon écriture... mais si vous me connaissez ne serait-ce qu'un minimum, vous savez déjà que j'aime écrire dans un chaos total. Eh non! Marie-Eve Dion n'écrit pas méthodiquement en prévoyant tout d'avance, en calculant chaque description, chaque dialogue. Et même que, souvent, elle commence une phrase et ne la termine pas, ce qui fait que, plusieurs jours plus tard, elle rage après elle-même.

Exemple: « J'étais de retour dans ma chambre. Je respirais difficilement. Portant une main à ma gorge »
J'ai écrit ce bout-là ce matin et j'ai déjà du mal à me souvenir de ce que je voulais écrire! Imaginez quand je fais ça, mais que je n'écris pas pendant deux semaines! C'est pénible à souhait!)

Je crois que ça résume assez bien... Oh! J'ai aussi fait ceci pendant ma procrastination

Lieu dans mon projet de fantastique médiéval

Jena, avec une robe qui ressemble un peu trop à celle de Belle à mon goût (quand même assez drôle, considérant qu'elle voyage avec «La Bête»)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire