lundi 13 mai 2013

Correction, correction, je t'aime!

Grande nouvelle! Le premier jet de Traqueurs Inc. Tome 3 - Requiem EST TERMINÉ!






Ce qui veut dire que, dans les prochaines semaines, je vais me consacrer à la correction avant de finalement pouvoir l'envoyer à l'éditeur! Par la suite, ce sera l'attente de l'acceptation ou du refus, tout le gossage qui vient avec le milieu de l'édition et, enfin LA PUBLICATION!

Voici ce que comprend une correction de roman par Marie-Eve Dion:

  • Beaucoup de doutes concernant une possible dyslexie. 
  • Constatation décourageante des tics d'écritures (par exemple, utilisé les participes en -ant plutôt que de faire deux phrases)
  • Me rappeler à quel point j'ai peu de mémoire pour la graphie des noms de mes personnages (Yzaahn - Izaahn? Chrystel - Crystelle? Océane - Oceann? (vous avez sûrement remarqué que les noms de mes personnages n'ont jamais d'accents, ou presque... probablement pour compenser le fait que TOUT LE MONDE en met un sur mon nom *siffle*))
  • Dans ce cas spécial, je risque également de ne plus comprendre mon écriture, parce que la deuxième partie est narrée au présent plutôt qu'au passé simple.
  • Ne pas cesser de me répéter à quel point je risque de me faire détester parce que je ne suis pas un dieu bienveillant envers mes personnages xD
  • Frustration de devoir arrêter ma correction pour aller à mes cours d'été. 
  • Probablement un retour à ma vie d'ermite pour me consacrer à ça dès que j'ai une minute ^^'
C'est toujours plaisant de se corriger! :P En espérant que vous ayez bientôt le tome 3 entre vos mains!

P.S.: Je ne répondrai pas à des questions du genre «Est-ce que tout le monde meurt?» ou toute autre question relatée de près ou de loin à la mort ou à la survie d'un personnage. 1) pour ne pas vous révéler de punch  2) Parce que c'est VRAIMENT chien de savoir si un personnage meurt alors qu'on n'a même pas commencé le livre (J'étais au deuxième chapitre d'Harry Potter 6 quand on m'a annoncé la mort de Dumbledore et j'étais pissed!)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire